Que nous annonce l’édition 2016 du calendrier Pirelli ?

Que nous annonce l'édition 2016 du calendrier Pirelli  ?

Aujourd’hui, votre agence de relooking à Nice se penche sur le nouveau calendrier Pirelli. Il n’est pas tiré à plus de quelques milliers d’exemplaires et n’est pas vendu, mais offert (généralement comme cadeau à des entreprises clientes de Pirelli, ou bien à des célébrités). Avec les années, ce calendrier est devenu le plus prestigieux au monde, tant par la collaboration de ses photographes de renom que par ses modèles, sélectionnés parmi les plus belles femmes du monde. Son créneau est la féminité et le glamour.

L’édition 2016 se démarque. Bien que le thème reste la féminité, on y retrouve des femmes connues pour leur succès professionnel. Les photos sont poignantes et dégagent un sentiment de pouvoir. La photographe américaine Annie Leibovitz (qui avait réalisé le calendrier 2000) a voulu représenter « des femmes remarquables ».

Dans un monde où l’on essaie toujours de définir ce qu ’« est » une femme (débat récemment ouvert concernant Caitlyn Jenner), loin des artifices et des accessoires, ces photos sont empruntes de réalisme et montrent ce qu’est une femme, et qui plus est, une femme qui réussit.

Cela nous apprend que non, elles ne sont pas unidimensionnelles et ne sont pas cantonnées à être belles et à sourire. Comme le mentionne Amy Schumer, humoriste et actrice américaine : « belle, dégoûtante, forte, mince, grosse, jolie, moche, parfaite, femme », tous ces qualificatifs peuvent se retrouver en un seul portrait.

Une femme peut être drôle, belle, sexy, intelligente et réussir dans la vie. À travers cette série de photographies, Annie Leibovitz, montre les femmes telles qu’elles sont vraiment. Sans « exhausteur » de féminité, on touche à l’essentiel. C’est dans l’oubli des artifices que l’on reprend contact avec sa vraie nature.

Dans une société pleine de diktats où les hommes se fourvoient sur ce qui fait d’une femme une femme, ce calendrier est un retour poétique à la réalité. Il nous montre que nous arrivons dans une nouvelle ère et que 2016 s’annonce comme une belle année pour les Occidentales.

Une réponse

  1. […] qui semblerait mieux porter son nom que son homologue masculin… Après celui édité par Pirelli, c’est au tour des rugbywomen anglaises de se réapproprier l’objet phare afin de faire passer […]

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Protected by WP Anti Spam